Cinémas Lumière

Lumière Terreaux

40, rue du Président Edouard Herriot, Lyon 1
04 78 98 74 52

4 salles entièrement rénovées (maitrise d’œuvre : Gilbert Long Architectures) •
Projections numériques • Son Dolby 7.1 • 16 séances chaque jour

cnp-terreaux-7535

Le cinéma d’auteur pour tous !

Avant d’être racheté et exploité par l’Institut Lumière, le cinéma Lumière Terreaux appartenait au réseau Cinéma national populaire, plus connu sous son sigle CNP. De 1976, année de sa création, à 2014, il a donc porté le nom de CNP Terreaux.

Le Cinéma national populaire est fondé le 1er mars 1968 par Robert Gilbert et Roger Planchon, directeur du Théâtre de la Cité de Villeurbanne, devenu, en 1972, Théâtre national populaire (communément appelé aujourd’hui TNP). Leur objectif : promouvoir et démocratiser le cinéma d'auteur. Les premières projections proposent le film de René Allio, L'Une et l'Autre, et le documentaire des cinéastes de la Nouvelle Vague, Loin du Vietnam.

Au bout de quelques années d’exploitation, le CNP ferme les salles de Villeurbanne, Caluire et Vénissieux pour ouvrir trois cinémas à Lyon : le CNP Terreaux en 1976, le CNP Grolée (rebaptisé par la suite Odéon) en 1980, puis le CNP Bellecour en 1983.

Un lieu mythique à Lyon

En plein cœur de la Presqu’île lyonnaise, le CNP Terreaux se taille une réputation de QG de la cinéphilie. Ses salles, aménagées dans des caves voûtées datant du 17e siècle, lui confèrent charme et confidentialité. Il est réputé pour projeter chaque samedi, en séance de minuit, Le Graphique de Boscop, ovni cinématographique signé Romain Bouteille. Un phénomène lyonnais qui dure pendant plus de 30 ans et contribue à ériger cette comédie de boulevard au rang de film culte.

Suite au décès de Robert Gilbert en 1993, Roger Planchon devient PDG du CNP. Cette prise de possession du réseau signe alors la séparation entre les cinémas et le TNP.

Or en 1998, Roger Planchon revend les salles à Galeshka Moravioff, fondateur des Films sans frontière et exploitant du cinéma Bastille, à Paris, et des salles Le César et Les Variétés, à Marseille. Classées Art et Essai, les salles lyonnaises poursuivent leur activité pendant une dizaine d’années.

Le CNP Odéon ferme à l'été 2009 et devient une salle de théâtre (Comédie Odéon). Les CNP Bellecour et Terreaux sont quant à eux rachetés, rénovés et rouverts par l’Institut Lumière en 2015 et 2016.

Beau, confortable… et accessible !

Les salles ont été entièrement rénovées, et outre la reconfiguration des lieux, une nouvelle décoration, le remplacement des sièges et l’installation d’une climatisation, l’Institut Lumière a investi dans la mise en accessibilité des salles aux personnes à mobilité réduite. Le cinéma Lumière Terreaux est ainsi équipé d’un ascenseur et de plateformes adaptées aux fauteuils roulants.