Affiche du film
  • Date de sortie : 07/02/2018
  • Durée : 01h39
  • De : Jean Libon, Yves Hinant
  • Genre : documentaire
  • Nationalité : Belgique, France
  • Public : Tous publics + Avertissement : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Ni juge, ni soumise

de Jean Libon, Yves Hinant

Belgique, France | 2018 | 1h39

Résumé

Ni Juge ni soumise est le premier long-métrage StripTease, émission culte de la télévision belge. Pendant 3 ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d'enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Ce n'est pas du cinéma, c'est pire. 

La presse en parle

> Première + La Croix
> Libération
> Avoir à lire

"Quand une justice décomplexée déshabille sans tabou nos sociétés, on s’enivre d’un vent de liberté que l’on croyait à jamais disparu."
Avoir à lire

"Ni juge, ni soumise fait défiler un échantillon d’humanité qui échoue dans le bureau de cette juge, elle-même hors norme. Toutes les occasions où elle apparaît sont cocasses, nature et, par moments, inquiétantes sur l’administration de la justice belge." 
La Croix

"À ne manquer sous aucun prétexte.[…] Au fil des séquences - l'exhumation d'un cadavre est l'une des plus surréalistes -, on rit beaucoup et pourtant les dossiers de la juge sont terribles (vols à l'arraché, viols, meurtres…). Les images de Ni juge ni soumise montrent que la réalité est souvent beaucoup plus forte que la fiction." 
Le Figaro

"Épatant. Une verve digne de Michel Audiard. […] A chaque instant, le sordide côtoie la misère humaine la plus noire… « C’est souvent dans l’histoire d’un crime qu’on peut voir à la loupe la société dans laquelle on patauge », tel est le credo des réalisateurs de cette variante belge et surréaliste du Délits flagrants de Raymond Depardon." 
Télérama

Billetterie

Dans les salles Lumière

Bande annonce