"Forbidden Hollywood"

 

Dix films maudits à nouveau visibles sur grand écran

Warner Bross

La rétrospective produite en 2019 par Warner et le festival Lumière
sort en France le 1er juillet et sera en salles cet été. À Lyon, c'est au
Lumière Fourmi que les dix films seront programmés !

 

Forbidden Hollywood

 

Ah, revoir Barbara Stanwyck, Jean Harlow, Loretta Young donner la réplique (et quelles répliques !) à Clark Gable, John Wayne ou Lionel Barrymore, sous la direction de Clarence Brown, William Wellman, Roy Del Ruth ou Michael Curtiz. Au début des années trente, quand les ligues de vertu ne dominent pas les commissions de censure et que le Code Hays ne s’est pas encore imposé, le cinéma américain produit des films d’une folle liberté de ton, glamours et scandaleux, féministes et sociaux. Hollywood, la cité des femmes ? Plus que jamais, et jamais plus comme ça.

« Forbidden Hollywood », ce sont dix films jusqu'alors invisibles sur grand écran, et pour certains depuis leurs exploitations dans les années 1930.

 

Glamour, ambigu, scandaleux, féministe et social...
le Old Hollywood en 10 films !

 

 

ame-libres-vignette

Âmes libres de Clarence Brown
États-Unis | 1931 | 1h34 | VOSTF
avec N. Shearer, L. Barrymore, C. Gable

Stephen Ashe est un brillant avocat qui défend avec succès Ace Wilfong, un élégant gangster accusé de meurtre. Mais il apprend bientôt que sa fille Jan est tombée amoureuse de son client au point de quitter son petit ami pour le malfrat.

Addictions, sexe, argent et violence, pour un conte ambigu sur les conventions et la difficulté de s'en affranchir. 

"Clarence Brown est un des grands noms du cinéma américain. Un de ces noms dont l'importance n'a pas été ébranlé par l'arrivée du parlant." (Kevin Brownlow, La Parade est passée, ed Institut Lumière / Actes Sud) 

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
ange-blanc-vignette

L'Ange Blanc de William A. Wellman
États-Unis | 1931 | 1h12 | VOSTF
avec B. Stanwyck, J. Blondell, C. Gable

Lora Hart et Miss Maloney sont des apprenties infirmières dont la première responsabilité est de prendre soin de deux fillettes
gravement malades. Malgré leurs origines bourgeoises, celles-ci semblent souffrir de malnutrition. Lora et Miss Maloney découvrent alors que le médecin et le chauffeur de la famille affament volontairement ces enfants dans l’espoir de récupérer leur héritage.

Avec l'intelligence et l'audace qui caractérise l'oeuvre enitère de William A. Wellman, L'Ange blanc mélange toute les figures et inquiétudes de la période du pré-code : les crapules qui s'associent aux puissants, les familles riches démissionnaires, le hors-la-loi héroïque, la pègre...

"Si la rage de Barbara Stanwyck crève l'écran dans Night Nurse, c'est probablement qu'elle est puisée dans les rudes situations qu'elle a rencontrée dans sa jeunesse" (Antoine Sire, Hollywood, la cité des femmes, ed. Institut Lumière / Actes Sud)

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
blonde-crazy-vignette

Blonde Crazy de Roy Del Ruth
États-Unis | 1931 | 1h19 | VOSTF
avec J. Cagney, J. Blondell, L. Calhern

Bert et Ann travaillent dans le même hôtel, et deviennent vite un duo d’inséparables arnaqueurs…

Une intrigue audacieuse et une mise en scène d'une belle liberté. Les années 1930 furent une période faste pour Roy Del Ruth, cinéaste peu considéré, mais qui, durant cette décénnie, réalisa trente-cinq films dont plusieurs méritent grandement d'être revus.

"Blonde Crazy est une contribution majeure au mythe de James Cagney (Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon, 50 ans de cinéma américain, ed. Nathan)

   
jewel-robbery-vignette

Jewel Robbery de William Dieterle
États-Unis | 1932 | 1h08 | VOSTF
avec W. Powell, K. Francis, H. Vinson

Teri Von Horhenfels est une séduisante baronne lassée de son ennuyeux mariage. À Vienne, elle est témoin d’un cambriolage dans une bijouterie et tombe immédiatement sous le charme du chef de la bande. Mais ce coup de foudre excède son mari, qui tente par tous les moyens de mettre le voleur sous les verrous.

Comédie audacieuse et désabusée, à l'heure de la Grande Dépression, Dieterle propose, avec Jewel Robbery, une variation érotico-politique autour du thème de la haute société, cher à Lubitsch. 

"William Dieterle fut le spécialiste incontesté d'un cinéma de prestige visant à dépasser le divertissement superficiel (Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon, 50 ans de cinéma américain, ed. Nathan)

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
ange-blanc-de-saigon

La Belle de Saïgon de Victor Fleming
États-Unis | 1932 | 1h23 | VOSTF
avec C. Gable, J. Harlow, G. Raymond

Séduisante prostituée recherchée par la police de Saïgon, Vantine trouve refuge dans la plantation de Dennis Carson. Vantine et Dennis ne tardent pas à tomber dans les bras l’un de l’autre mais le bel aventurier s’éprend bientôt de l’élégante et inaccessible Barbara Willis, récemment arrivée sur la plantation avec son mari.

Deuxième d'une série de six film que Jean Harlow et Clark Gable tournent ensemble, une super-production où la jungle est entièrement reconstituée en studio, un grand drame gorgé d'érotisme. 

"On trouve dans Red Dust une liberté de ton, une audace dans les dialogues, les allusions érotiques, une franchise sexuelle qui tranche avec l'état d'esprit guindé, académique et bourgeois des productions MGM de l'époque."  (Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon, 50 ans de cinéma américain, ed. Nathan)

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
red-headed-woman-vignette

Red-headed Woman de Jack Conway
États-Unis | 1932 | 1h20 | VOSTF
avec J. Harlow, C. Morris, L. Stone

Lilian « Lil » Andrews est une jeune femme ambitieuse et prête à tout pour gravir l’échelle sociale. Elle séduit son riche patron William «Bill » Legendre Jr. et le pousse à mettre un terme à son mariage avec Irene. Lil espère ainsi intégrer la haute société mais aura beaucoup de difficultés à y être acceptée.

Un manifeste cru, sexuel et brutal à la gloire du pouvoir féminin, qui tire sa force d'un duo de femmes : l'actrice Jean Harlow et la scénariste-écrivain de génie Anita Loos.  

"L'un des scénarios les plus immoraux de l'ère du pré-code, Red-Headed Woman accélère la mise en place du bureau chargé de veiller à l'application du Code Hays."  (Antoine Sire, Hollywood, la cité des femmes, ed. Institut Lumière / Actes Sud)


Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
employees-entrance-vignette

Employee's Entrance de Roy Del Ruth
États-Unis | 1933 | 1h15 | VOSTF
avec W. William, L. Young, W. Ford

New York. Un directeur de grand magasin tyrannique et abusif engage Madeline en échange d’une nuit avec elle…

En s'appuyant sur la pièce originale de David Boehm (car les audaces du pré-Code sont dues autant aux scénaristes qu'aux réalisateurs), Roy Del Ruth, entre dénonciation et humour, franchit quelques interdits et n’hésite pas à aborder des thèmes difficiles comme le suicide, le viol ou le harcèlement sexuel. Le vent de liberté qui souffle sur Hollywood ne durera plus très longtemps, et Employees' Entrance représente une belle manifestation d’impertinence audacieuse.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
mind-reader-vignette

The Mind Reader de Roy Del Ruth
États-Unis | 1933 | 1h10 | VOSTF
avec W. William, C. Cummings, A. Jenkins

Chandler est un escroc qui réalise qu’il pourrait gagner beaucoup d’argent en se faisant passer pour un voyant. Aidé par Frank, Chandler devient Chandra et se met à prédire l’avenir. Parmi les innocentes victimes de son escroquerie se trouve Sylvia, dont Chandler tombe amoureux. Mais leur relation est mise à l’épreuve lorsque la vérité est révélée au grand jour.

« La morale de la fable n’est pas moins incisive que les tribulations de l’escroc qui va finir en prison : « C’est sûr que c’est dur de partir juste au moment où la bière est de retour ! » conclut le complice de toujours, et cette ultime allusion à la prohibition est aussi la manière spirituelle que Roy Del Ruth a de signifier qu’au moment où son film s’achève, une nouvelle ère commence. » (Hélène Frappat, Les Trésors Warner, Forbidden Hollywood, 2013)

   
babyface-vignette

Baby Face d'Alfred E. Green
États-Unis | 1933 | 1h16 | VOSTF
avec B. Stanwyck, G. Brent, D. Cook

En pleine Prohibition, Liliane “Baby Face” Powers est serveuse dans le speakeasy miteux d’une ville-usine. Son père, qui la force à coucher avec ses clients rustres et brutaux, décède lors de l’explosion de sa distillerie. Fuyant alors pour New York, Lily est engagée dans une banque dont elle gravit les échelons en utilisant sans scrupule les hommes comme marchepieds vers la réussite…

Imaginé comme le pendant Warner du Red-Headed Woman de la MGM (qualifié à l'époque de "film le plus plus dépravé jamais sorti à Hollywood"), Baby Face, un an seulement avant l'instauration du Code Hays, choque l'Amérique en mettant en scène l'ascension sociale d'une jeune prostituée. 

"Dans le premier quart d'heure de ce film, je crois qu'une bonne douzaine d'articles du Code Hays sont passés à tabac!"  (Bertrand Tavernier)

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

   
female-vignette

Female de Michael Curtiz
États-Unis | 1933 | 1h | VOSTF
avec R. Chatterton, G. Brent, L. Wilson

Alison Drake dirige d’une main de fer l’entreprise automobile héritée de sa famille. Aussi intransigeante dans son bureau que dans sa chambre, elle a l’habitude d’y inviter certains de ses employés et de s’en débarrasser ensuite, jusqu’à ce qu’elle rencontre un homme capable de lui tenir tête, le séduisant Jim Thorne.

"La plupart des femmes dissimulent leurs désirs... Voici l'histoire d'une femme qui en fait ouvertement étalage. Female montre comment les femmes modernes font la chasse aux hommes" pouvait-on entendre dans la bande-annonce d'époque ! 

"Un film typiquement pré-code par ses audaces, et sans équivalent par sa manière de mettre sous le nez des hommes l'arbitraire de leur domination."  (Antoine Sire, Hollywood, la cité des femmes, ed. Institut Lumière / Actes Sud)

 



Visuel Forbidden

 

À l'occasion de Lumière 2019, le festival Lumière a demandé à Warner de produire le
matériel nécessaire afin que soient projetés dix films rares de l'ère qu’on appelle "pré-code".
Le 1er juillet 2020, les dix films de cette rétrospective, baptisée « Forbidden Hollywood »,
sortent dans les salles françaises.

 

Remerciements à Olivier Snanoudj et Iris Knobloch (Warner)

Rétrospective co-produite par Warner et le festival Lumière en 2019.

Festival Lumiere

Avec le soutien de l'Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai (AFCAE), 
de l'Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC) et
du 
Centre National du Cinéma et de l'image animée (CNC). 

Partenaires Forbidden